BRC version 8 – Quels sont les principaux changements apportés ?

BRC version 8 – Quels sont les principaux changements apportés ?

La norme internationale pour la sécurité des aliments du BRC est reconnue dans le monde entier comme une référence en matière de management de la qualité et de la sécurité des aliments. Découvrez les principaux changements apportés aux exigences à respecter :

Engagement des cadres dirigeants :

Vue d'ensemble – Cette section a été enrichie pour s'assurer que tous les sites de production développent et mettent en œuvre des programmes de surveillance complets. Ces programmes permettent aux fabricants de prendre des mesures correctives au bon moment pour éviter toute contamination des produits.

Détails –

  • Les cadres dirigeants doivent établir et maintenir un programme clair dédié à l'amélioration continue de la sécurité alimentaire et de l'assurance qualité. Il doit notamment couvrir :
    • toutes les parties d'un site qui ont un impact sur la sécurité des produits ;
    • un plan d'action détaillant la façon dont les activités doivent être réalisées et évaluées, ainsi que les délais impartis ;
    • un contrôle de l'efficacité des activités complètes, y compris des systèmes HACCP, la protection de la chaîne alimentaire et l'authenticité des produits.
  • Des réunions sur site au sujet de la sécurité, de la légalité, de l'intégrité et de la qualité des produits alimentaires, doivent être organisées au moins une fois par mois et leurs conclusions être transmises aux cadres dirigeants.
  • Il convient d'établir un système de compte rendu confidentiel, ainsi qu'une procédure permettant à l'ensemble des membres du personnel de faire part de leurs préoccupations en matière de sécurité, de légalité, d'intégrité et de qualité des produits alimentaires. 

Plan de sécurité des aliments/HACCP :

Vue d'ensemble – La terminologie a été alignée avec celle du Codex Alimentarius.

Détails –

  • Le plan de sécurité des aliments HACCP doit couvrir tous les types de dangers, tels que la contamination physique ou microbienne.
  • Les documents et enregistrements électroniques doivent être conservés de façon sûre et être sauvegardés.
  • Le programme doit prévoir au moins quatre dates d'audit réparties tout au long de l'année. Les audits doivent porter sur :
    • le plan de sécurité des aliments ou HACCP et les activités de mise en œuvre ;
    • les programmes préalables sur l'hygiène ou la lutte antiparasitaire notamment ;
    • les procédures associées aux plans de prévention des fraudes alimentaires et de protection de la chaîne alimentaire ;
    • les procédures visant à respecter la norme internationale du BRC.
  • Le plan d'évaluation des risques liés aux matières premières doit être mis à jour en cas de changement de matières premières, de procédure de traitement ou de fournisseur, ainsi qu'en cas d'émergence d'un nouveau risque, après le rappel ou le retrait d'un produit ou au moins tous les trois ans.
  • Les contrôles des performances des fournisseurs doivent être documentés.
  • La gestion, l'approbation et la surveillance du traitement externalisé sont désormais couvertes par la norme afin de s'assurer que la sécurité n'est pas compromise.
  • Les sites doivent mettre en place une procédure d'analyse des causes premières afin d'apporter des améliorations et d'éviter que ces non-conformités, c'est-à-dire la mise en danger de la sécurité des produits, ne se reproduisent.
  • Tous les sites doivent disposer d'une procédure de traçabilité documentée. Les documents doivent au moins présenter le fonctionnement du système de traçabilité, ainsi l'étiquetage et les enregistrements requis. 

Sécurité des produits et protection de la chaîne alimentaire :

Vue d'ensemble – Les efforts de prévention de toute contamination malveillante ont été revus à la hausse. À ce titre, la version 8 a révisé en profondeur les exigences liées à l'évaluation des risques.  

Détails –

  • Les systèmes doivent protéger les matières premières, les produits, les locaux et les marques contre toute action malveillante.
  • La société est tenue de réaliser une évaluation des risques documentée des menaces internes et externes. Ces mesures jettent les bases d'un plan d'évaluation des menaces qui doit être révisé régulièrement pour s'adapter à l'évolution de la situation.
  • Les zones présentant un risque physique, telles que les zones de stockage extérieures, doivent disposer d'un accès sécurisé et contrôlé par le personnel habilité. Un système de consignation des accès des visiteurs doit être mis en place. De plus, le personnel doit être formé aux procédures de sécurité du site et à la protection de la chaîne alimentaire.
  • Des passerelles surélevées à proximité des chaînes de production doivent être désignées pour empêcher la contamination des produits.
  • L'ensemble de l'équipement de production doit être contrôlé par un salarié habilité, chargé de confirmer l'élimination de tous les dangers de contamination.

Équipement d'inspection de produits :

Vue d'ensemble – La version 8 comprend de plus amples informations sur l'utilisation d'équipements de détection des corps étrangers, d'étiquetage et des trieuses pondérales.   

Détails –

  • Tous les sites doivent établir et mettre en œuvre des mesures correctives, ainsi que des procédures de signalement en cas de détection de contaminants et/ou de défaillance du système de vérification en ligne. Parmi ces mesures doit figurer une nouvelle inspection de tous les produits depuis le dernier contrôle réussi.
  • Le test des détecteurs de métaux en ligne doit être effectué lors du démarrage de la chaîne et à la fin de chaque cycle de production.
  • Seul le personnel formé et habilité est autorisé à apporter des modifications à la configuration de l'équipement, susceptibles d'influer sur l'intégrité et la sécurité des produits. De même, les commandes doivent être protégées par mot de passe ou leur accès doit être limité. 
  • Une nouvelle exigence stipule qu'il convient de gérer les trieuses pondérales conformément aux dispositions légales. Cette exigence implique de contrôler l'efficacité opérationnelle des machines et de consigner les résultats des tests. 

Étiquetage des produits :

Vue d'ensemble – Un grand nombre de rappels de produits est dû à des erreurs d'étiquetage. L'analyse des produits mal étiquetés révèle que les principaux problèmes proviennent d'informations erronées sur l'étiquetage d'origine, de changements d'ingrédients/de fournisseurs ou d'erreurs liées au processus d'emballage.

Détails –

  • Il est impératif de s'assurer de l'exactitude et de l'actualité des informations pour un « contrôle des changements » efficace à la réception de la marchandise. En d'autres termes, seule la bonne version des matières premières est acceptée sur site.
  • Comme le souligne la section Équipements d'inspection de produits ci-dessus, le contrôle des impressions sur site, comme des codes de données, doit être réalisé par le personnel habilité.
  • L'équipement de vérification en ligne, tel que les lecteurs de codes-barres, doit être correctement configuré et testé. Ces tests doivent être effectués au moins au début et à la fin de chaque cycle de production.
  • Lors de l'audit vertical, le contrôleur devra confirmer l'exactitude des étiquettes, ainsi que du processus d'étiquetage.
  • Les instructions de cuisson doivent être validées afin de garantir l'innocuité du produit.
  • Il convient d'établir un plan d'évaluation des risques et de vulnérabilité documenté, mis à jour en continu, pour refléter toute évolution des risques pesant sur les matières premières.
  • De nouvelles exigences imposent de créer une procédure pour gérer les emballages obsolètes, y compris les étiquettes. Cela inclut la mise au rebut adaptée des emballages afin d'empêcher toute réutilisation.
  • La vérification des informations imprimées comprend désormais les informations relatives aux allergènes.
  • Afin de garantir l'exactitude de l'étiquetage des produits, l'ensemble du personnel concerné doit recevoir une formation sur les processus d'étiquetage et d'emballage. 

Outre les modifications mentionnées ci-dessus, des exigences ont vu le jour concernant le contrôle des résultats d'analyse en laboratoire et les détails supplémentaires visant à prévenir la contamination pathogène des produits. Des amendements ont également été apportés au sujet, entre autres, de l'environnement physique, comme la protection des fenêtres en verre contre le bris de glace, des systèmes de nettoyage, de la surveillance de l'environnement fondée sur les risques et de la lutte antiparasitaire pour garantir en permanence la sécurité des produits. 


Five Year X-ray Generator Warranty
Product Inspection Spare Part Kits
Product Inspection Service Partner
Product Inspection User Training
X-ray Inspection of Frozen Formed Products
X-ray Inspection of Canned Foods
Glass in Glass Inspection
Metal Detection Guide
Reduce Metal Detector Testing
Metal Detector Applications
Vision Inspection Guide
X-ray Inspection Guides
Checkweighing Guide
Découvrez le kit d'urgence Garvens
Contamination Detection
Product Inspection Guides
 
 
 
 
 
 
 
Thank you for visiting www.mt.com. We have tried to optimize your experience while on the site, but we noticed that you are using an older version of a web browser. We would like to let you know that some features on the site may not be available or may not work as nicely as they would on a newer browser version. If you would like to take full advantage of the site, please update your web browser to help improve your experience while browsing www.mt.com.