Manuel de pipetage gratuit à télécharger | METTLER TOLEDO
Guide

Manuel de pipetage à télécharger

Guide

Une véritable mine d'informations pour devenir un expert du pipetage !

Manuel de pipetage gratuit pour devenir un expert
Manuel de pipetage gratuit pour devenir un expert

Le pipetage joue un rôle central dans le travail de recherche en sciences de la vie. Pour obtenir des résultats scientifiques reproductibles, les pipettes doivent être précises et les cônes exempts de contamination et de haute qualité.

Grâce à notre manuel sur le pipetage en sciences de la vie, vous comprendrez la sélection et l'évaluation des pipettes et des cônes, pour améliorer vos performances de pipetage et garantir de meilleurs résultats. 

Ce manuel offre une présentation globale ainsi que des descriptions détaillées des éléments suivants :

  • L'évaluation et la sélection des pipettes
  • Le choix des cônes adéquats
  • Les techniques de pipetage

Téléchargez le manuel dès maintenant pour découvrir comment devenir un expert du pipetage !

Affichez un aperçu du manuel sur le pipetage

1.Avant-propos

Le programme Good Pipetting Practice vise à aider les chercheurs à choisir leur équipement en connaissance de cause. Il explique les bonnes pratiques de pipetage, les techniques ergonomiques, l'étalonnage et le fonctionnement en routine, afin d'obtenir les meilleurs résultats possibles. Le pipetage (ou distribution et transfert) de petits volumes de liquide de l'ordre du microlitre ou du millilitre est probablement l'une des tâches les plus fréquentes dans les laboratoires de recherche. Aussi, la réussite du travail en laboratoire repose-t-elle sur la capacité des opérateurs à s'en acquitter rapidement et précisément. Les pipettes modernes à déplacement d'air sont monnaie courante en laboratoire, car elles présentent de nombreux avantages : elles sont idéales pour doser efficacement de petites quantités de liquide. Les pipettes et cônes modernes de qualité supérieure offrent une productivité exceptionnelle pour un gain de temps certain.

2.Planification de projet, flux de travail et sélection

Planification du projet et flux de travail

La plupart des nouveaux projets peuvent être optimisés via un processus de planification complet, où toutes les étapes sont analysées pour une efficacité et une génération de données optimales. Du point de vue de la manipulation de liquides, cela implique de connaître le type d'échantillon initial, l'analyse de point final et les cadences d'analyse. Ces données détermineront les techniques utilisées et les formats de manipulation de liquide requis (tubes, plaques, etc.). Cette méthode permet ensuite de déterminer les outils de manipulation de liquides les mieux adaptés au flux de travail. Pour toute activité ou action de pipetage, la pipette, le cône associé et la technique de l'opérateur doivent être considérés comme un système global afin de distribuer la quantité exacte de liquide requise. Le choix de la pipette et du cône appropriés, ainsi que l'utilisation de la technique la plus efficace, font partie intégrante de la conception et de la mise en œuvre d'un projet ou d'une expérience.

Analyse du flux de travail

La première étape du procédé consiste à identifier toutes les étapes du flux de travail expérimental, de l'isolement de l'échantillon initial à la production des données finales, sans oublier les étapes de préparation du flux de travail, telles que les préparations de tampons ou de mastermix. Il convient ensuite de déterminer la variabilité tolérable pour l'expérience, afin d'obtenir des données correctes. Certaines applications et certaines étapes sont beaucoup plus sensibles à la variabilité expérimentale que d'autres ; par exemple, une expérience demandant une amplification, telle que la qPCR, peut être très sensible à la variabilité, tandis qu'une simple étape de préparation de tampon ne le sera pas nécessairement. La moindre erreur dans le choix des pipettes et des cônes, ainsi qu'une technique médiocre peuvent être une source majeure de variabilité. Par exemple, une expérience qui dépend d'une courbe étalon générée à partir d'une dilution en série d'étalons peut pâtir gravement d'un pipetage inapproprié.

Optimisation du flux de travail

  • Exigences en matière de plage de volumes et de rendement d'échantillons
  • Exigences en matière de format de contenant des échantillons/réactifs
  • Exigences spécifiques à l'échantillon/l'analyse

3.Choix de la pipette la plus adaptée

De nombreux outils de pipetage sont disponibles afin d'obtenir des résultats optimaux et une meilleure productivité, tout en offrant des avantages supplémentaires, tels qu'une ergonomie améliorée et une meilleure fonctionnalité pour une application donnée. Il existe deux principaux types de micropipettes : à déplacement d'air et à déplacement positif. Ces deux types déterminent le volume de liquide distribué à l'aide du diamètre du piston et de la longueur de la course du piston.

Pipettes à déplacement d'air

  • Exactitude exceptionnelle avec les solutions aqueuses
  • Économiques

Les pipettes à déplacement d'air sont les instruments de pipetage en laboratoire les plus courants. On les utilise en plaçant l'extrémité du cône dans l'échantillon liquide, puis en relâchant le bouton-poussoir. En remontant dans le corps de la pipette, le piston crée un vide partiel, équivalent au volume sélectionné, qui est ensuite comblé lors de l'aspiration de l'échantillon dans le cône.

Pipettes à déplacement positif

  • Exactitude exceptionnelle avec la plupart des solutions
  • Recommandées pour les liquides visqueux, denses, volatils ou corrosifs

Bien que moins répandues que les pipettes à déplacement d'air, les pipettes à déplacement positif sont fréquemment utilisées en laboratoire. Elles utilisent un piston jetable et un système de capillaires pour créer un vide physique équivalent au volume sélectionné. Le piston est en contact direct avec l'échantillon, et lorsque celui-ci remonte, l'échantillon est attiré dans les capillaires. Tandis que les pipettes à déplacement positif offrent une exactitude et une fidélité élevées avec des solutions aqueuses, elles sont recommandées pour les solutions visqueuses, denses, volatiles et corrosives. Les capillaires et pistons jetables utilisés sont plus coûteux que les cônes jetables de pipettes à déplacement d'air. Ces dernières sont donc recommandées lorsque les deux types de pipettes produisent les mêmes résultats.

Optimisation du flux de travail

  • Exigences en matière de plage de volumes et de rendement d'échantillons
  • Pipettes électroniques monocanal
  • Pipettes multicanaux
  • Système de pipetage à rendement élevé
  • Pipettes spécialisées
  • Pipettes à déplacement positif
  • Pipettes à distribution répétée
  • Dispositifs d'aide au pipetage
  • Distributeurs pour flacons

4.Choix du cône le plus adapté : conception, qualité et adéquation

Il convient de considérer la pipette et le cône recommandé par son fabricant comme un système global plutôt que comme deux composants distincts. Les cônes de pipette présentés comme universels font souvent des compromis en matière d'adéquation ou de conception, car ils sont conçus pour s'adapter à une large gamme de modèles. Lors de la sélection des cônes de pipette, il faut prendre en compte la conception, la qualité et l'adéquation.

Conception du cône

La conception de cône la plus avancée est le cône flexible à paroi fine et à pointe fine ou à petit orifice. Pour le pipetage de petits volumes inférieurs à 20 µL, les cônes Rainin FinePoint™ garantissent une exactitude et une fidélité supérieures par rapport aux cônes classiques à paroi épaisse ou à extrémité en biseau. Plus flexibles que la plupart des autres cônes classiques, les cônes FinePoint permettent à l'échantillon de s'écouler à n'importe quel angle, pour une distribution complète. Ainsi, il reste dans ces cônes une quantité d'échantillon bien moindre que dans les cônes plus épais ou à extrémité biseautée. Les différences de conception ont un impact sur la performance, l'exactitude et la fidélité. Toutefois, dès lors que les pipettes sont utilisées correctement avec les cônes recommandés par le fabricant, elles offrent des performances garanties en termes d'exactitude et de fidélité.

Qualité des cônes

Les défauts de qualité les plus graves surviennent au niveau de l'orifice ou de l'ouverture, là où l'impact sur l'aspiration et la distribution est le plus important. La figure 13 présente une vue agrandie de quatre extrémités de cônes.

La bavure est un résidu de plastique à l'intérieur du cône ou autour de l'ouverture provenant du moulage.

Les défauts de moulage et les défauts coaxiaux sont liés à un mauvais chauffage des cannes de soufflage après l'injection du plastique. Tous ces défauts entraînent une perte d'échantillon lors du pipetage. Un processus de fabrication haute qualité permet de réduire le risque de défaut sur les cônes et les erreurs en résultant.

Étanchéité des cônes de pipette

  • Système d'éjection de cônes LTS™ LiteTouch™
  • Choix des cônes
  • Cônes spécialisés pour des applications spécifiques

5.Techniques de pipetage

L'évaluation correcte de votre application et la sélection de vos instruments en conséquence ont un impact considérable sur les résultats de vos recherches. Toutefois, ces facteurs ne sont pas les seuls éléments à prendre en compte pour obtenir des résultats de recherche optimaux. D'autres facteurs, telles que la technique de pipetage et les conditions environnementales, influent également sur les résultats. L'exactitude et la fidélité étant essentielles dans la recherche scientifique, les pages suivantes vous présentent brièvement les multiples facettes du pipetage. Saviez-vous, par exemple, qu'en utilisant ces techniques, vous pouvez améliorer l'exactitude et la fidélité de vos résultats jusqu'à 5 % ?

Plage de volume optimale

La plage de fonctionnement de la plupart des pipettes est comprise entre 10 et 100 % du volume nominal. Cependant, pour des résultats optimaux, cette plage se réduit à mesure que le réglage du volume diminue. Les spécifications d'exactitude pour une pipette de 100 µL sont de +/- 0,8 % de 50 à 100 % du volume nominal. Toutefois, si vous pipetez un volume de 10 µL (soit 10 % du volume nominal), la spécification d'inexactitude sera plus de 3 fois supérieure et atteindra 2,5 à 3 %. Le volume optimal offrant la meilleure exactitude et la meilleure fidélité est donc généralement compris entre 35 et 100 % du volume nominal. Évitez d'utiliser un volume de la pipette inférieur à 10 % du volume nominal. Il est préférable d'utiliser des pipettes de volume inférieur pour les petits volumes.

Profondeur d'immersion du cône

Particulièrement importante pour les micropipettes, une bonne profondeur d'immersion peut améliorer l'exactitude de 5 %. Il convient d'immerger le cône à une profondeur comprise entre 1 et 2 mm pour les micropipettes et entre 6 et 10 mm pour les pipettes à grand volume. Si le cône est immergé trop profondément, le gaz qu'il contient est comprimé et provoque l'aspiration d'une quantité excessive de liquide. Le liquide retenu à la surface du cône peut également altérer les résultats. Si le cône n'est pas immergé assez profondément, de l'air peut être aspiré, entraînant la formation de bulles et des volumes inexacts. Dans les deux cas, le volume d'échantillon est incorrect.

  • Aspiration à l'angle approprié
  • Maintenance de la cohérence
  • Distribution homogène de l'échantillon
  • Pré-rinçage des cônes
  • Éviter les variations thermiques
  • Cohérence des paramètres du micromètre

  

 
 
 
 
 
 
 
Thank you for visiting www.mt.com. We have tried to optimize your experience while on the site, but we noticed that you are using an older version of a web browser. We would like to let you know that some features on the site may not be available or may not work as nicely as they would on a newer browser version. If you would like to take full advantage of the site, please update your web browser to help improve your experience while browsing www.mt.com.