Pourquoi l'étalonnage des balances est-il si important ? | METTLER TOLEDO
Expertise

Pourquoi l'étalonnage des balances est-il si important ?

Expertise


 

1. Qu'est-ce que l'étalonnage d'une balance et pourquoi étalonner ?

La deuxième partie de la question en soulève une autre : pourquoi peser si votre balance n'est pas étalonnée ? L'étalonnage des balances ou bascules est essentiel pour obtenir des résultats de pesage précis. Ignorer cette activité de maintenance importante transforme la mesure en devinette. En d'autres termes, l'utilisation d'une balance non étalonnée équivaut à de la négligence. La fiabilité de précision des balances diminue au fil du temps. Cette diminution est due à l'usure normale résultant d'une utilisation régulière et aux facteurs externes comme les chocs mécaniques ou les environnements dangereux. Dans la durée, ce phénomène peut aboutir à une dégradation ou à une détérioration rapide. L'étalonnage planifié combiné à des tests de routine fréquents améliore sensiblement la durée de vie et la précision de votre balance.

Mais en quoi consiste l'étalonnage ? En termes simples, l'étalonnage est une comparaison quantitative. Pour contrôler la lecture d'une balance ou bascule, un poids de référence est placé sur le plateau. L'erreur est définie comme la différence entre la valeur mesurée (la lecture) et la valeur vraie (le poids de référence). La question de savoir si cette erreur constitue ou non une donnée fiable est traitée ci-dessous. Un certificat est créé à l'issue de l'étalonnage de la balance. Celui-ci contient les résultats de mesure de la balance et les compare à une valeur de référence. Une indication de Succès/Échec est fournie conformément aux tolérances appliquées.

sadsad


 

2. Quels sont les avantages de l'étalonnage des balances ?


L'étalonnage effectué par un prestataire de services agréé offre les avantages suivants :

  • Réduction des coûts. Un équipement étalonné permet de prendre des décisions éclairées qui éliminent le gaspillage, les remises en production ou le rappel des produits.
  • Mesures fiables. L'utilisation d'équipements étalonnés garantit la compatibilité des mesures prises dans différents endroits. Les résultats donnés par une balance dans le procédé seront précis et fiables, comme le produit final.
  • Conformité. L'étalonnage facilite le déroulement réussi des audits internes et externes.
  • Détection des équipements vieillissants. Tous les équipements subissent les effets du vieillissement au fil du temps, et les composants critiques peuvent être sujets à des contraintes mécaniques ou à l'usure. La dérive ne peut pas toujours être éliminée, mais elle peut être détectée à l'aide d'un étalonnage périodique.
  • Amélioration des procédés et des bénéfices. L'interprétation des résultats d'étalonnage conformément aux tolérances définies améliore les procédés, ce qui se traduit par une hausse des bénéfices.
Avantages de l'étalonnage


 

3. À quelle fréquence dois-je étalonner ma balance et quels sont les risques si je ne l'étalonne pas ?

 

Les résultats sont inscrits dans un certificat d'étalonnage généré à l'issue de l'étalonnage. Le responsable suppose souvent que l'étalonnage est valable un an. Cette supposition aboutit à la conclusion erronée qu'un intervalle d'étalonnage d'un an suffit.

Les intervalles d'étalonnage doivent idéalement être définis selon une méthodologie basée sur les risques, qui détermine par exemple la probabilité d'un problème et son niveau d'impact. Un risque élevé est caractérisé par une haute probabilité et un impact important, et nécessite un intervalle d'étalonnage plus court. Inversement, un impact et une probabilité faibles donnent un risque peu élevé, ce qui permet de prolonger l'intervalle.

Se passer de l'étalonnage constitue une stratégie à haut risque. Les coûts et risques cachés liés à une balance non étalonnée peuvent s'avérer bien plus élevés que le coût d'étalonnage proprement dit. L'utilisation d'un équipement non étalonné peut entraîner des problèmes de production, et notamment :

  • Temps d'arrêt imprévus
  • Qualité inférieure des produits
  • Problèmes de procédés ou lors de l'audit
  • Remises en production et rappels de produits

Les changements des conditions environnementales peuvent également entraîner une dérive non détectée et un nombre croissant d'erreurs aléatoires qui diminuent les performances. La combinaison de l'étalonnage planifié et des tests de routine (voir ci-dessous) constitue le meilleur moyen pour réduire les risques liés à l'étalonnage.
 


 

4. Quelles sont les tolérances appliquées à l'étalonnage des balances ?

Les tolérances déterminent si une balance se comporte « suffisamment bien » pour satisfaire à un ensemble spécifique d'exigences de procédés. Les tolérances fixent les critères sur lesquels repose l'attribution de l'indication Succès/Échec. Les tolérances proviennent de différentes sources, y compris des agences fédérales, des secteurs de la fabrication, et du procédé lui-même.

Tolérances légales :

Les tolérances légales définies par la recommandation OIML R76 ou le Handbook 44 du NIST (États-Unis uniquement) évaluent les exigences en matière de commerce. Ce sont des tolérances assez larges auxquelles il est facile de se conformer avec des  balances de laboratoire, ou lorsque le pesage est effectué à l'extrémité inférieure de la plage de mesure.

Tolérances du fabricant :

Les tolérances du fabricant garantissent que l'équipement est conforme aux caractéristiques techniques du fabricant. Les tolérances du fabricant ne tiennent pas compte des exigences de procédés spécifiques de l'utilisateur. Elles ne permettent donc pas d'améliorer le procédé de pesage.

Tolérances de procédés :

Les tolérances spécifiques de procédés définies par l'utilisateur contribuent à son amélioration, aux économies de matières et à l'élimination du gaspillage et des remises en production. Il convient donc d'appliquer à la fois les tolérances de procédé et les tolérances légales pour les balances utilisées dans le cadre d'une application homologuée. Pour en savoir plus sur la manière dont la solution GWP Verification® de METTLER TOLEDO peut améliorer votre procédé de pesage, veuillez cliquer sur le lien suivant : GWP – La norme de pesage.

Les tolérances légales protègent les clients, mais ne tiennent pas compte des exigences spécifiques du fabricant. L'optimisation des tolérances de procédé appliquées aux instruments de mesure peut avoir un impact considérable sur la rentabilité du procédé.

 


 

5. Y a-t-il une différence entre l'étalonnage et l'ajustage ?

Oui, et elle est importante. Or, malheureusement, les termes « étalonnage » et « ajustage » sont souvent confondus.

Étalonnage

Le Bureau international des poids et mesures (BIPM) et le Comité commun pour les guides en métrologie (JCGM) ont élaboré un outil pratique pour appuyer la normalisation du lexique du pesage, qui s'appelle le Vocabulaire international de métrologie (VIM). La section 2.39 du VIM définit l'étalonnage comme un paramètre relatif au comportement d'une balance :

« Opération qui, dans des conditions spécifiées, établit en une première étape une relation entre les valeurs et les incertitudes de mesure associées qui sont fournies par des étalons et les indications correspondantes avec les incertitudes associées, puis utilise en une seconde étape cette information pour établir une relation permettant d'obtenir un résultat de mesure à partir d'une indication. »

En d'autres termes, l'étalonnage d'une balance sert à comprendre et à documenter la manière dont elle se comporte. La définition ci-dessus indique aussi clairement que le calcul de l'incertitude de mesure fait partie intégrante de l'étalonnage. L'étalonnage d'une balance sans indication de l'incertitude de mesure est incomplet et constitue au mieux un contrôle aléatoire.

Ajustage

Tandis que l'étalonnage indique comment une balance se comporte, l'ajustage de l'appareil modifie son comportement. Le VIM définit l'ajustage comme suit :

« Ensemble d'opérations réalisées sur un système de mesure pour qu'il fournisse des indications prescrites correspondant à des valeurs données des grandeurs à mesurer. »

L'ajustage d'un instrument consiste par conséquent à modifier ses indications de manière à ce qu'elles correspondent autant que possible aux valeurs des grandeurs des étalons de mesure utilisés.

 


 
Étalonnage des balances légales pour usage commercial


 


 

8. Comment garantir des résultats de pesage précis ?


L'association de plusieurs interventions clés assure des résultats précis, qui peuvent être atteints en 3 étapes simples. Les tests de routine, réalisés en complément de l'étalonnage, peuvent sensiblement améliorer la précision d'une balance. Tandis que l'étalonnage est effectué par des techniciens de maintenance agréés, les tests de routine sont réalisés par l'utilisateur de l'instrument. Les tests de routine assurent également la détection précoce de la non-conformité d'une balance aux exigences du procédé de pesage. Si ces tests sont effectués à une fréquence suffisante, l'état « hors tolérance » peut être détecté avant qu'il ne soit trop tard.

Le graphique suivant illustre l'installation et l'étalonnage périodique effectués par un technicien agréé. L'utilisateur inspecte la balance plus fréquemment.

Des résultats de pesage précis
Pour plus d'informations sur les moyens permettant d'assurer une qualité constante, de garantir une mise en conformité totale et d'améliorer vos bénéfices, veuillez télécharger l'infographie « Des résultats précis en 3 étapes simples ».
Il est payant de garantir la qualité des résultats de laboratoire dès le début plutôt que de détecter les problèmes par la suite. Mettez en pratique les tests de routine des balances afin d'obtenir chaque jour des résultats de pesage précis.


 

9. Pourquoi l'utilisation d'instruments non étalonnés représente-t-elle un risque ?


Une balance correctement étalonnée fournit des résultats de mesure précis et réduit la probabilité d'une erreur de pesage susceptible de faire perdre du temps et de l'argent. Il est juste d'affirmer que l'étalonnage est un investissement qui renforce la confiance des clients. L'utilisation d'un équipement non étalonné peut entraîner des problèmes de production, et notamment :

  • Temps d'arrêt imprévus
  • Qualité inférieure des produits
  • Problèmes de procédés ou lors de l'audit
  • Remises en production et rappels de produits


Les changements des conditions environnementales peuvent également entraîner une dérive non détectée et un nombre croissant d'erreurs aléatoires qui diminuent les performances. La combinaison de l'étalonnage planifié et des tests de routine (voir ci-dessous) constitue le meilleur moyen pour réduire les risques liés à l'étalonnage.

Pourquoi l'étalonnage des balances est-il si important ?
Pourquoi l'utilisation d'instruments non étalonnés représente-t-elle un risque ?


 


 
Manipulation des poids de contrôle


 
Thank you for visiting www.mt.com. We have tried to optimize your experience while on the site, but we noticed that you are using an older version of a web browser. We would like to let you know that some features on the site may not be available or may not work as nicely as they would on a newer browser version. If you would like to take full advantage of the site, please update your web browser to help improve your experience while browsing www.mt.com.